Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Adieu mon aimée Oscar !

Résumé :

 

Oscar est en train de mourir... et rend son dernier soupir en pensant à André, qu'elle rejoint.

Pendant ce temps, la révolution continue.

 

Quelques années plus tard, Bernard et Rosalie rendent visite à Alain, qui est "paysan" (il travaille la terre pour lui ou pour un nouveau maître). Les souvenirs jusqu'à la chute de la Monarchie défilent et notamment les derniers jours de Marie-Antoinette à la Conciergerie où Rosalie a pu échanger une dernière fois avec la reine déchue. Marie-Antoinette a confectionné une rose blanche en tissu et demande une dernière faveur à Rosalie : que cette rose soit le souvenir de son cher Oscar et que son souvenir perdure !

.

.

.

Vrai :

 

Les Gardes Françaises ont bien participées à la prise de la Bastille en 1789.

 

 

 

 

Faux :

 

Les Gardes Françaises ont amené que 2 canons et pas 3 ou 4 comme dans le dessin animé.

Pour le côté Bastille : un seul coup de canon a été donné de mémoire, et encore car le Gouverneur avait fait fermer les écoutilles sur la demande des parisiens le matin même!

 

.

Symbole :

 

Oscar verra cet oiseau (une colombe, symbole de paix et de repos?) comme préfiguration d'André... jusqu'à la luciole (cf. la partie Thèmes) puis André lui-même...

Actualités

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps", une des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"J'envie les gens doués, ceux qui ont un talent pour les études, le sport, la baston ou tout simplement une belle gueule. Quand ils restent dans leur coin, on se contente de dire qu'ils sont intransigeants. Mais moi, je suis ordinaire..."

- Yuzuru (Tome 1 de Dilemma)

Evenement...

La Japan'Expo a eu lieu ! Génial évidemment, merci aux cosplayers CDZ d'avoir joué le jeu avec moi sans se connaître:)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar