Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Annelotte von Alensmeier / von Schwartzkoppen

.

Annelotte est la méchante par essence. Deuxième fille sur trois d’Alfred von Alensmeier en version officielle, elle apparaît dans le manga :

 

  • en se riant de la peur de Renate, poursuivi par les chiens féroces de Maria Barbara ;
  • elle n’hésite pas à tuer son demi-frère pour s’assurer de son silence (il était repéré par la police) et pouvait remettre en cause ses plans (ce dont on doute) ;
  • fait massacrer la domestique Gertrude en la faisant dévorer par des chiens ;


  • elle tente de séduire le Professeur Wirklich pour faire enrager sa sœur et par stratégie (mais visiblement lui n’est pas du tout dans cette démarche lorsqu’elle l’attrape pour l’embrasser ! Elle est obligée de l’endormir pour arriver à ses fins, c’est dire…)
  • elle sait qu’il y a une malédiction sur la famille Alensmeier mais elle laisse faire les évènements qui conduisent sa propre mère à la mort (la première épouse d’Alfred von Alensmeier) ;

.

  • elle prend la relève pour finir de massacrer la famille Alensmeier quand ces deux derniers perdent la vie en empoisonnant à petit feu sa sœur dans un premier temps puis en tentant de l’achever pour de bon. Si son stratagème ne conduit pas Maria Barbara à la mort, il réussit toutefois à faire porter le chapeau à Julius, qui décide de fuir en Russie (pour ce motif et pour d’autres).

 

Et pour couronner le tout, elle dépense des sommes astronomiques en toilette (la faute à la mauvaise gestion de Maria Barbara dira-t-elle), minaude et s’offre à qui peut lui apporter un intérêt dont Jacob, le domestique, pour qui elle n’a que mépris (et pourtant c’est lui qui vengera sa mort !), bref… elle est odieuse ! Au moins, ça a le mérite d’être clair dès le départ.

 

Ses relations avec Julius sont ambigües : est-ce une alliée ? Julius le pense, puis doute. Annelotte minaude aussi auprès d’elle mais Julius n’est pas réceptive à son charme (et pour cause) avant de découvrir son secret par Isaac qui vend la mèche inconsciemment : Julius est une femme, elle doit réadapter ses plans pour toucher l’héritage. Et c’est ce qu’elle fait.



Lorsque Julius et elle s’affronte à coups de stratagème par poison (et oui, Julius tue aussi), Annelotte perd et bois le verre empoisonné, ce poison que Julius se destinait si elle se trouvait en difficulté en Russie où si elle n’arrivait pas à retrouver son cher Klaus. C’est sans compter qu’Annelotte se mithridatisait ce qui nous laisse un doute sur sa mort effective, d’autant que son corps disparait. C’est Jacob qui lève le voile au dernier tome en la vengeant (on comprend donc qu’elle est effectivement morte).

 

En tout cas, on se réjouit de la mort d’Annelotte et c’est peut-être le premier personnage de toute l’œuvre de Riyoko qui provoque cet effet !

 

Pour la généalogie, Annelotte n’est pas la fille d’Alfred von Alensmeier mais de Maximilien von Schwartzkoppen avec qui sa mère a eu une aventure. Personne n’est au courant si ce n’est la concernée et son demi-frère Joaquim qu’elle assassine. Elle tente de faire main basse sur la fortune des Alensmeier, étant une fille légale au final sur les papiers et aux yeux de tous. Il faut croire qu’il y a une justice car celle qui hérite du patrimoine des Alensmeier est finalement la plus légitime : Maria Barbara, fille d’Alfred von Alensmeier et de sa première épouse.

Actualités

La phrase...

"J'envie les gens doués, ceux qui ont un talent pour les études, le sport, la baston ou tout simplement une belle gueule. Quand ils restent dans leur coin, on se contente de dire qu'ils sont intransigeants. Mais moi, je suis ordinaire..."

- Yuzuru (Tome 1 de Dilemma)

Evenement...

La Japan'Expo a eu lieu ! Génial évidemment, merci aux cosplayers CDZ d'avoir joué le jeu avec moi sans se connaître:)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar