Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

OSCAR ! LE DESTIN D'UNE ROSE

.

.

Résumé 

Une enfant  naît en 1755 dans une famille composée de filles uniquement. Fou furieux le père, le Général de Jarjayes, décide de l'élever comme un homme afin de lui succéder. A 14 ans, Oscar doit faire un choix : celui d'être femme de Cour à Versailles ou bien suivre les traces de son Père et entrer comme Capitaine dans la Garde Royale. S'ensuit un duel avec le comte de Girodelle, sur les rangs pour le même poste. Oscar a choisi : elle sera soldat !

 

Incohérences & Anachronismes


.

.

.

.

Dans le dessin animé Oscar a déjà 4 soeurs.

Or dans le manga, c'est la 6e fille.

.

Le film "Lady Oscar" de Jacques Demy est plus fidèle au manga sur ce point : Le Général de Jarjayes et ses 5 filles patientent pendant que Mme de Jarjayes accouche..

En ouverture du bal à la Cour de Versailles, on entend le "Boléro" de Ravel composé en... 1928 ! Disons que tout n'est pas faux car au moins le compositeur était Français. 

 

Si le Général de Jarjayes est né en 1745, s'est marié en 1779 ou 1787 (tout le monde n'est pas d'accord), et qu'Oscar est née en 1755, il y a vraiment un souci de généalogie et un méli-mélo de dates...

Actualités

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne reonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne des 50 premières pages en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

Traduction de SAKURA Kyo, une histoire familiale compliquée basée sur des secrets de famille...

 

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps" ainsi que de "Lilou à Canterbury", unes des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar