Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

MAMAN, QUEL EST TON NOM ?

  • Résumé

Oscar apprend à Rosalie à manier l'épée, à monter à cheval, bref tout ce qui l'aidera à venger la mort de sa mère adoptive. Un grand bal est organisé par Mme Elizabeth, la soeur du Roi, où toutes les dames de la Cour seront présentes. Oscar profite de l'occasion afin de faire entrer Rosalie dans le grand monde. Là, la rencontre de Rosalie avec Charlotte de Polignac fait des étincelles ; puis dans les corridors c'est la rencontre inopinée avec sa soeur Jeanne (venue jouer une comédie afin de soutirer de l'argent) mais cette dernière fait semblant de ne pas la reconnaître et part envieuse devant la belle robe de Rosalie. Suite aux rumeurs de la Cour, Marie-Antoinette demande à Oscar de lui présenter Rosalie. Mme de Polignac est furieuse !

 

  • Anachronismes

.

.

.

Les lunettes ne sont pas d'actualités, et même si certains portait un verre ou 2, c'étaient les hommes uniquement et sans branche.

.

On entend la encore le "Boléro" de Ravel, alors qu'il est composé bien plus tard, Boléro que par ailleurs Charlotte de Polignac appelle "un menuet" !

 

  • Incohérences  

André, galopant aux côtés d'Oscar, a exceptionnellement ici les yeux verts !

Jeanne a mis 1 an pour acquérir les manières et savoirs aristocratiques. Or Rosalie, quant à elle, mais seulement 1 semaine ! Mais oui bien sûr ! Certes, elle dit "Maman" au bal au lieu de dire "ma mère", mais c'est plutôt léger.

Rosalie s'entraîne à l'épée avec André. un coup son ruban est rose (comme à l'accoutumé) et là subitement pendant un instant de l'entraînement il vire au bleu !

 

  • Infos 

André utilise une expression : "avoir une jacquerie" : à la base c'est une insurrection des paysans ou des classes inférieures. Là ça signifie que Rosalie (une miséreuse) va chambouler la classe des aristocrates.

 

.

.

La fascination des hommes en uniforme ne date pas d'aujourd'hui ! Rosalie est sous le charme ! et encore, ce n'est que le dessin animé, dans le manga c'est pire.

Actualités

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne reonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne des 50 premières pages en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

Traduction de SAKURA Kyo, une histoire familiale compliquée basée sur des secrets de famille...

 

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps" ainsi que de "Lilou à Canterbury", unes des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar