Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

SOUDAIN COMME ICARE

  • Résumé

Grièvement blessée à la suite d'une embuscade, Oscar est sauvée in extremis par l'arrivée de Fersen , revenu en France. Charlotte de Polignac est effondrée : sa mère a tenté de faire assassiner (l'embuscade) son cher Oscar qu'elle aime en secret. A Versailles, Fersen s'entretient avec Marie-Antoinette. Leur deux coeurs ne se sont jamais oubliés mais Fersen lui annonce que s'il est revenu c'est pour prendre épouse à son corps défendant.

 

Quant à Oscar elle s'avoue enfin à elle-même qu'elle aime Fersen, mais sans espoir ni illusion. A un bal où Marie-Antoinette et Fersen fond faux-bond chacun de leur côté les réuni pourtant : ils se retrouvent soudainement l'un en face de l'autre dans les bosquets de Versailles et se déclarent leur flamme explicitement....

 

  • Vrai / Faux

 

Vrai : le motif du retour de Fersen en France est historique. Il devait épouser Melle Germaine Necker qui refusa pour épouser le baron de Staël et devenir la fameuse Mme de Staël (femme de Lettres célèbre).

 

Vrai : évocation du Carreau du Temple qui existait vraiment dans le quartier du Marais. C'était une place commerciale avec un grand marché à ciel ouvert,  lieu de transactions entre les marchands du Temple et les fripiers des rues. Aujourd'hui ce sont des Halles je crois.

 

Vrai : on voit une image de deux oies sauvages s'envolant symbolisant l'amour indéfectible de Marie-Antoinette et Fersen. En général, les oies sauvages sont en couple et monogames et restent ensemble toute leur vie. elles représentent aussi ici la liberté car elles volent, et Marie-Antoinette se sentait heureuse et légère du retour de Fersen.

 

  • Incohérences

 

Allongée à terre, on voit la plaie de l'épée dans le dos d'Oscar du côté gauche. Or dans son lit, c'est le bras droit qui est bandé (elle gardera ensuite la blessure du côté droit).

 

Charlotte appelle sa mère "Maman" alors qu'elle a raillé Rosalie pour avoir fait de même peu avant. Certes certes cette dernière l'avait fait en public et Charlotte en privé, mais le mot "maman" était bien populaire. Les aristocrates disaient "père" ou "mère" (sauf ceux appartenant au courant Rousseauïste).

Grand-mère mort son mouchoir de douleur et de chagrin. Comme c'est propre surtout si elle s'est mouchée dedans auparavant vu qu'elle pleurait !

 

  • Question : Pourquoi le titre de cet épisode "Soudain comme Icare"? Parce que soudain Icare s'est retrouvé à l'eau (noyé) pour avoir approché de trop près le soleil qui a fait fondre ses ailes de cire, et parallèle avec Fersen et Marie-Antoinette qui vont se brûler les ailes? Ou parce que la Comtesse de Polignac prend trop d'assurance et va finir par brûler ses ailes aussi?

Actualités

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne reonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne des 50 premières pages en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

Traduction de SAKURA Kyo, une histoire familiale compliquée basée sur des secrets de famille...

 

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps" ainsi que de "Lilou à Canterbury", unes des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar