Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

UN SOLEIL SE COUCHE, UN SOLEIL SE LEVE

 

 

 

"Tout n'est que vanité"- Girodelle

 

(empruntée au Roi Salomon dans Ecclésiaste)

 


 

 Résumé

Le 27/04/1774 Louis XV tombe gravement malade : la variole ! L'incertitude sur sa mort plane sur Versailles où chacun s'essaye à la stratégie courtisane afin de prendre la meilleure décision dans son intérêt personnel. Egoïsme, vanité, hypocrisie, tout y passe. Pendant ce temps, Marie-Antoinette et le jeune Dauphin Louis sont envoyés à l'autre bout du château pour ne pas être contaminer...

 

 

L'amour à Versailles


Le Roi Louis XV est malade, mais personne ne peut dire s'il guérira ou mourra. Voici l'attitude de ses "fidèles" sujets :

- Mme du Barry : "Qu'est-ce que je vais devenir, moi, si vous ne guérissez pas?! J'ai encore tant de bijoux que je veux, de fêtes à organiser...". Elle sera exilée par le Roi mourrant.

Les 3 tantes (ses soeurs) : "Pensez à vos pauvres soeurs qui vont se retrouver reléguées dans l'ombre!" - amour familiale quand tu nous tiens...

- Les courtisans : "Il s'agit de savoir si nous continuons de suivre la politique de Louis XV ou si nous plaçons nos espoirs dans le Dauphin [afin d'être bien vu]"

- Les courtisanes : "Oh ! il s'agit de ne pas se tromper. Notre sort en dépend : la dauphine ou Mme du Barry?" - de futurs amitiés futiles et intéressées

- Les médecins : "s'il doit mourir, il s'agit de savoir quand. Il ne faudrait pas entrer en disgrâce!" = d'ailleurs ils quitteront définitivement le chevet du Roi bien avant sa mort !

Comme c'est beau...

Faux: Mme Du Barry n'a pas quittée Versailles en guenilles. Elle a pu emporter tous ses effets, et il y en avait beaucoup (bijoux., robes...).

 

Vrai : il est vrai qu'elle a été chassée de Versailles par le Roi pour recevoir l'extrême onction.

 

Vrai : sa vie qu'elle raconte à Oscar est absolument vraie. Elle est bien née dans la boue, puis a épousé un noble pervers, est entrée à Versailles et à fini par être la Maîtresse incontestée de Louis XV. Brillante, très belle, cultivée à la suite d'efforts incroyables, elle s'est ici jusqu'au trône de Louis. elle était intrigante, mais elle était déterminée et possédait une volonté de fer.

 

Vrai : elle sera exécutée sous la Terreur en 1793 par le Tribunal Révolutionnaire après son retour de Londres où elle y avait à faire pour une histoire de bijoux. quant on parle d'argent, alors que la Convention n'en n'avait jamais assez ...

Vrai : la joie à la mort de Louis XV parce que :

- empressés de s'attirer les faveurs des nouveaux souverains, les courtisans ne regardaient jamais en arrière,

- Louis XV dit le Bien-aimé ne le fut que pendant un temps, car les guerres et les impôts ont affamés le peuple et il termina sa vie impopulaire,

- tous (peuple comme courtisans) plaçaient leurs espoirs dans les jeunes souverains pleins de joie et de vitalité.

 

Vrai : Louis XV a bel et bien été enterré de nuit. A Versailles, la règle était que PERSONNE ne devait mourir au château. Louis XV y est mort (comme Louis XIV d'ailleurs) mais les enterrements étaient expédiés : "un soleil se couche [mais] un soleil se lève !"

Place à l'avenir!

Actualités

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne reonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne des 50 premières pages en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

Traduction de SAKURA Kyo, une histoire familiale compliquée basée sur des secrets de famille...

 

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps" ainsi que de "Lilou à Canterbury", unes des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar