Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Discret mais toujours présent, il se révèle l'ami fidèle... et le patient amant

.

.

Il n'y a aucune trace d'un André Grandier ou même d'un Grandier dans l'Histoire que l'on pourrait rapprocher de notre André en question.
Et bien quoi? Il faut bien laisser une part d'imagination à Riyoko Ikeda !

.

Statut

André est roturier (né le 26/08/1754), de ses parents on ne sait rien sinon que peut-être a-t-il dit la vérité à Alain lorsqu'il affirma que son père était un modeste charpentier. Dans tous les cas, il vit aux côté de Grand-Mère, sa vraie grand-mère - qui a servie de nourrice aux enfants de Jarjayes - c'est-à-dire au château familial. Né le 2 ou 5 mai, un peu avant Oscar, il passe toute son enfance à ses côtés comme compagnons inséparables.


Mais au départ il n'a rien à voir avec le peuple. Bien que roturier il est éduqué (sait lire, écrire, se tenir en société, etc.)   et il se sent parfaitement à l'aise dans l'univers noble, c'est même parfois Oscar qui est plus lucide que lui quant à la situation du Tiers-Etats. Sa première remise à sa place qui a manqué de lui être fatale, fut lorsque Marie-Antoinette voulu monter à cheval et que celui-ci s'emballa. Sans l'intervention d'Oscar puis de Fersen sa tête tombait, ou plutôt allait orner la veuve* sous la sentence royale.


C'est vraiment à l'épisode du voleur masqué que tout ce déclenche : Oscar prend conscience de ses sentiments féminins et André de ces sentiments pour Oscar qui ne sont plus seulement ceux de l'amitié. Et dire "prendre conscience" est approprié car déjà lorsqu'Oscar est intervenu en sa faveur André avait jurer en lui-même de donner sa vie pour elle, bien qu'il n'avait pas encore pleinement conscience de l'état de son coeur.


Là tout s'enchaîne, insouciant voire carrément indifférent au peuple (cf la partie Mythes), André change et s'ouvre petit à petit aux injustices et aux cris de désespoir de ce peuple auquel il appartient en fait, d'autant plus qu'il est mis à l'écart par les sentiments d'Oscar envers Fersen qui le rabaisse brutalement à sa condition première.
C'est dans les Gardes Françaises, où il s'est engagé grâce à l'aide d'Alain rencontrer un soir dans une taverne, pour suivre son Oscar et continuer à veiller sur elle que la personnalité d'André correspond à l'image qu'il nous a laissé en nous : un homme qui a tout donné pour l'être aimé avec violence et silence à la fois.



Quelques traits de caractères

                                       André & Oscar

Au départ tout se base sur leur complicité. Oscar et lui sont deux êtres vraiment seuls : ils ont des amitiés, des relations chaleureuses avec les autres mais jamais ils expriment leurs sentiments à d'autres qu'entre eux deux mêmes. Leur complicité n'est pas simplement au niveau de l'amitié, elle est bien plus forte : elle est au niveau de l'anticipation. Et c'est là la clé de leur amour et de leur cache-caches incessants. Même si Oscar à congédié André après sa résolution de s'endurcir (après l'épisode d"une rose sera toujours une rose") ils n'ont jamais vraiment imaginés être séparés avant, simplement là Oscar ne pouvait plus avoir à ses côtés une personne qui l'a devinait si bien, qui la connaissait si bien et qui ne croyait en rien à ce qu'elle s'était jurer d'essayer de croire.
Ainsi entre eux ils n'avaient plus besoin de parole, l'intuition remplace désormais beaucoup de choses entre eux, ils sentent et ressentent. 


Voici deux exemples concrets :

1.  lorsqu'Oscar est dans l'église en mauvaise posture dans les mains de Nicolas de la Motte qui l'étrangle, elle articule quasi inaudiblement "André, André au secours!" (noter toujours que son appel au secours renvoie à André, et à personne d'autres - Fersen ou autre). Celui-ci est à dizaines de mètres, il ne l'a pas entendu mais ressenti. Il a accouru.

2. Quand Oscar était aux portes de la mort après avoir été blessé, André s'adresse à elle inconsciente "Oscar je t'en prie, ouvre les yeux, fais le pour moi. Je sais que je ne te dois rien mais que vais-je devenir sans toi?" Et à ce moment là il repense à leur enfance. Au même moment Oscar entend cette voix d'André (alors que son père en pleurs venait de s'adresser à elle, idem pour Grand-Mère, etc.) derrière ses paupières ce qui la réveille : "André, je rêvais que tu m'appelais, tu te souviens comme quand nous étions petits et inséparables". Ils ont fait le même rêve en même rêve en même temps, et c'est pour cela que ces deux êtres ne pouvaient que s'aimer. ça manque de poésie d'accord mais ils sont le sens propre de l'expression "être sur la même longueur d'onde", une onde est invisible et pourtant elle à une forme et une action.

Cependant, l'amour d'André pour Oscar est une véritable passion furieuse. André représente l'homme viril par excellence dans Lady Oscar, Fersen étant le romantique torturé, Girodelle l'amant refoulé mais guindé dans son étiquette, Alain bonne question, et le Général de Jarjayes le misogyne. Ce sont des traits assez gros pour les caractériser mais la trame est là. Ce que j'ai dû mal à comprendre cependant est le pardon incessant d'Oscar accordé à André (cf le Général de Jarjayes quand André s'interpose entre l'épée du Général et Oscar qu'il voulait tuer pour venger l'honneur de la famille, ou encore ce fameux soir où il s'en est fallu de peu qu'il ne puisse se retenir d'avoir Oscar). André est l'homme même guidé par ses pulsions, par un amour violent qui l'obsède. D'ailleurs Alain s'en étonne parfois et souvent il lui en fait la remarque : André ne vit que par Oscar.


Mais sa patience, son endurance et sa loyauté devant le mépris de ceux qui savent désormais son amour pour Oscar (le Général par exemple au départ) et l'attitude indéfectible qu'il oppose à l'indifférence et paroles mi-gigues mi-raisins d'Oscar est incroyable. Il est dans ces moments là un noble de coeur. Une chanson de Goldman disait "Tout mais pas l'indifférence/ Tout mais pas ce temps qui meurt/...", visiblement André n'en était pas affecté en ce qui concerne sa ténacité à protéger et aimer Oscar contre l'avis d'elle même s'il le fallait. Ce qui est aussi incroyable c'est qu'il l'ait fait dans l'ombre. Ses éclats  n'interviennent  que pour prendre position pour Oscar, ou dans l'intimité avec elle. Le générique japonais à pour thème "L'ombre et la Lumière de l'Amour", et il n'y a quasi plus rien à rajouter car c'est explicite.


  André & les autres hommes

Cette partie fait pas mal référence au manga, car dans le Dessin Animé ce n'est pas vraiment visible. André est attablé une fois à table avec Girodelle et Oscar, et d'ailleurs c'est même lui qui est entre les deux ce qui est surprenant vu sa condition et les liens qu'entretiennent Oscar et Girodelle. Et pourtant dans le manga André est incroyablement jaloux de Girodelle, proche d'Oscar par sa fonction, amplifié par le fait que ces deux là ont beaucoup d'événements en communs (leur duel, leur campagne ensemble, leurs soirées autour d'une table, etc.) qui l'exclut lui. Il voit donc en lui un rival terrible et ce d'autant plus qu'il ne connaît par la première fois l'opinion d'Oscar sur Girodelle, car pourquoi aurait-il chercher à tuer Oscar avec lui-même** s'il n'était pas sûr qu'elle dirait non à la proposition de mariage de Girodelle? D'ailleurs à ce soir où la demande a été fait, lui été à Paris, donc il ne savait vraiment pas l'attitude qu'avait eu Oscar.
En revanche, il se moque totalement de Fersen qui ne peut lui faire de l'ombre puisqu'il sait que son coeur est tout entier à Marie-Antoinette. Ils agissent tous les deux mêmes en amis, ils feraillent ensemble, etc. quant à Oscar elle les observe, elle est replacée dans sa condition de femme (cf Fersen). Je dirai que c'est même un peu s... de sa part .
 


Mais il n'en reste pas moins un personnage tragique et magnifique en amour autant par sa fidélité que par son action qu'il a toujours démontrer dans son amour.

.

Description d'André GRANDIER dans le DVD Collector

"Né en 1754, André est le petit fils de la nourrice d'Oscar. Il fut accueilli dans la maison des Jarjayes à la mort de ses parents. Alors âgé de 8 ans, il devint le compagnon de jeu d'Oscar et apprit à ses côtés les subtilités du combat à l'épée.

André considère que chacun doit mener sa vie comme il l'entend. Ainsi, même menacé, il ne tente pas d'influencer le choix des autres [exemple, lorsque le Colonel de Jarjayes le somme d'intervenir sur la décision d'Oscar au 1er épisode].

Confident et ami discret, il est prêt à tout risquer pour Oscar. Si ses sentiments amoureux envers elle se précisent rapidement, la différence de condition sociale lui fait garder le silence. Du fait de sa relation particulière avec la jeune femme, il suscite quelques jalousies et une certaine méfiance. André est un des premiers à prendre conscience qu'un important malaise grandit au sein du peuple.

 

Deux comédiens de doublage prêtent leur voix à André : Gérard Lartigau (comédien que l'on peut notamment voir dans le film Indochine ou des séries comme Julie Lescaut, Madame le Proviseur...) puis, à partir de l'épisode 17, Eric Legrand (Seiya dans Saint Seiya, Végéta et Yamcha dans Dragon Ball Z, Wesley dans Buffy contre les Vampires et Angel...)".

.

Description de Grand-Mère dans le DVD Collector :

"De son vrai nom, Marron glacé [pourtant, qu'est-ce qu'elle picole !], la nurse d'Oscar est aussi la grand-mère d'André. C'est elle qui veille au bon fonctionnement de la maison des Jarjayes et elle ne manque pas de rappeler à André qu'il doit respect à Oscar. Elle n'hésite pas à s'opposer au Général, surtout quand il s'agit d'Oscar.

Son rêve : voir la jeune femme porter une des robes qu'elle lui garde précieusement [et cesser de vivre contre nature].

Ce sont Jeanne Val (Vénusia dans Goldorak) et Lucie Dolène qui lui prêtent leur voix".


__________________
* c'est le petit surnom de l'époque pour désigner la potence.
** André dans un moment d'égarement amoureux a organisé un repas le soir avec chandelles, etc., un soir de fête où il avait glissé du poison dans leur verre de vin respectif pour que s'il ne pouvait l'avoir, personne ne l'aurait non plus, et il mourrait au moins avec elle. C'était vraiment un beau geste d'amour, tragique mais magnifique. Mais au moment de boire il se reprend, arrête le geste d'Oscar et lui avoue tout. Elle lui pardonnera

Actualités

La phrase...

"J'envie les gens doués, ceux qui ont un talent pour les études, le sport, la baston ou tout simplement une belle gueule. Quand ils restent dans leur coin, on se contente de dire qu'ils sont intransigeants. Mais moi, je suis ordinaire..."

- Yuzuru (Tome 1 de Dilemma)

Evenement...

La Japan'Expo a eu lieu ! Génial évidemment, merci aux cosplayers CDZ d'avoir joué le jeu avec moi sans se connaître:)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar