Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

L'anneau des Nibelungen Tome 1

 

L'histoire commence par l’Anneau des Nibelungen, gardé dans les profondeurs de la mer par les Lorelei (des sortes de sirène). Selon la légende, le propriétaire de la bague obtiendra un pouvoir et pourra même défier les dieux.

 

 

 

 

Le héros du manga est d'abord Siegmund tombant amoureux de Sieglinde, mariée au pire ennnemi de ce premier. Riyoko IKEDA aurait pu prendre l'angle de l'inceste (ils sont frère et soeur jumeaux dans la saga nordique, mais ils ne le savent pas) mais elle choisit celui de l'adultère qui va détruire aussi bien Siegmund et sa descendance, que les Dieux eux-mêmes.

 

En effet, Wotan, le père des Dieux, passe son temps à tromper sa femme, Fricka, qui est la Déesse du mariage. Siegmund est l'un des enfants naturels de Wotan. Elle ne va pas lui pardonner. Au lieu de tenir tête à sa femme, il sacrifie son fils et sa fille, Brünnhilde, la Walkyrie). S'ensuit une chaîne de destruction où ils vont tous périr.

 

Cela  rappel Très Cher Frère où l'adultère a détruit des vies jusqu'à la mort de certains (Rei par exemple) ; ou encore la Fenêtre d'Orphée avec les deux Gaiden qui sont des tragédies dû à des adultères.

 

Toutefois, sur le chemin, Siegmund et Sieglinde croisent le chemin de Nothung, l'épée magique que Wotan a forgé pour son fils Siegmund (il n'est pas à une incohérence près) puis le chemin de Brünnhilde, la Walkyrie (elle est divine) qui, contre toute attente, désobéie à son père, Wotan, et sauve le couple. En tout cas, dans un premier temps.

 

Fou de rage, Wotan s'occupe lui-même de tuer Siegmund et de donner la victoire à son ennemi, Hunding. Pensant ainsi être quitte de son adultère, il retourne à la demeure des Dieux en attendant de châtier Brünnhilde, la rebelle.

 

En effet, Brünnhilde s'attarde et aide Sieglinde a trouver refuge dans la forêt. Elle porte en son sein l'enfant de Siegmund à qui Brünnhilde donne le nom de Siegrfried et qui sera, comme son père, un héros.

Une fois Sieglinde à l'abri avec son enfant à naître, Brünnhile retourne auprès de Wotan et attend sa punition.

 

Celle-ci est terrible : il la déchoit de sa divinité. Elle ne sera plus qu'une humaine mortelle, puis il la chasse des cieux sur terre en confiant la protection de sa vie à Loge, le Dieu du feu mi-homme / mi-Dieu pour s'être aussi rebellé. Cela n'est pas sans rappeler l'amour d'André pour Oscar avec une fidélité et un silence à tout épreuve.

 

Dans la véritable saga nordique, Loge est un dieu rusé et cruel, dévoré par le complexe de devenir "sultan à la place du sultan" et il ourdit de nombreux complots, manupulant hommes et dieux qui finissent par périr les uns après les autres.

 

 

Voici, pour découvrir, le 1er tome de l'Anneau des Nibelungen traduit en français.

 

 

 

Voici ci-dessous la véritable histoire de l'Anneau du Nibelung (=du nain de Nibelung, son origine) tiré du site

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Anneau_du_Nibelung

L'auteur de cette page a fait un travail exceptionnel.

 

Extrait de la page :

 

L'Or du Rhin [tome 1]

 

Ce « prologue » raconte, en quatre scènes qui se jouent sans interruption, les origines du drame. Au fond du Rhin repose l'Or, gardé par trois ondines (les filles du Rhin).

 

Le Nibelung Alberich, en voulant séduire l'une de ces sirènes, attise par son comportement et son empressement les moqueries de ces dernières. Par déception, et parce qu'il sait qu'il ne fera rien de cet or sans cela, Alberich maudit l'Amour et vole l'Or du Rhin afin de forger un anneau donnant une puissance illimitée et apportant la richesse à celui qui le possède.

 

Cet anneau ainsi que les richesses accumulées par Alberich lui sont dérobés par Wotan, sur le conseil de Loge, afin de payer le salaire de Fasolt et Fafner, géants bâtisseurs du Walhalla qui doit devenir la demeure des dieux. Fou de colère et de douleur, Alberich maudit l'anneau, qui causera désormais la perte de quiconque le possédera.

 

Wotan voudrait garder l'anneau pour lui mais Erda lui conseille de fuir la malédiction qui y est attachée, car le Crépuscule des dieux est proche. La malédiction fait son effet : Wotan cède l'anneau aux géants, mais au moment du partage du butin, Fafner tue son frère Fasolt afin de posséder l'anneau. Effrayé mais encore persuadé qu'il pourra agir sur les événements à venir, Wotan invite les dieux à entrer au Walhalla tandis que les filles du Rhin pleurent la perte de l'or pur et lumineux.

 

 

La Walkyrie [tome 1 ]

 

La première journée narre les amours tragiques de Siegmund et Sieglinde, les jumeaux incestueux et adultères que Wotan a eus d'une mortelle, ainsi que les tentatives vouées à l'échec de Wotan afin de se protéger de la malédiction de l'anneau.

 

Fricka, déesse du mariage, est insultée par la relation incestueuse des enfants de son mari, si bien qu'elle contraint Wotan à abandonner Siegmund dans le combat qui l'oppose à Hunding, époux légitime de Sieglinde. Il confie cette tâche à sa fille Brünnhilde.

 

Mais, touchée par l'amour passionné des jumeaux et persuadée que profondément Wotan ne peut pas vouloir la mort de son fils, Brünnhilde désobéit et protège Siegmund. Wotan, contraint d'intervenir lui-même dans le combat, décide de punir sa fille.

 

Brünnhilde est condamnée au sommeil sur un rocher entouré des flammes du dieu Loge : seul celui qui ne connaît pas la peur pourra les franchir et aller réveiller la vierge, recevant ainsi sa main.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar