Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

La Fenêtre d'Orphée

 

     

 

                           ORPHEUS NO MADO

 

L'histoire commence en Europe, au début du 20e siècle (1903). Sur un fond d'intrigues, de machinations et d'une Europe qui va droit vers la Première Guerre mondiale, trois jeunes étudiants se rencontrent dans un conservatoire de musique très strict en Allemagne et uniquement ouvert aux jeunes hommes.

 

Cette Ecole possède une légende depuis 400 ans : celle de la tour appelé « La fenêtre d’Orphée » en référence à la mythologie grecque où Orphée tomba éperdument amoureux d’Eurydice mais le jour où il l’épousa, elle mourut. Cette légende dit que celui qui apercevra une jeune femme depuis cette fenêtre en tombera irrémédiablement et éternellement amoureux, mais que cet amour sera condamné à une fin tragique.

 

Julius entre au conservatoire. C’est en fait une jeune femme qui se fait passer pour un homme afin de pouvoir pratiquer le piano (comme Lady Oscar) mais aussi de pouvoir hériter du patrimoine familial (Famille Alensmeier). Or, deux autres jeunes hommes de l’Ecole, Isaac et Klaus vont tourner leur regard depuis la Fenêtre d’Orphée et apercevoir la jeune femme (ou du moins, c'est ce que l'on pense au départ alors que Klaus le dit lui-meme : je regardais le ciel de Russie (sa partie, et effectivement, il se sacrifiera pour elle. cf. page 64 du tome 1). La légende s’accomplit étrangement… En effet, il règne une confusion des sentiments chez les deux jeunes gens car Julius continue à cacher sa véritable identité féminine. Pour d'autre, comme David, qui ne l'a pas vu depuis la Fenêtre, les sentiments sont confus mais il s'efface pour rester le confident de l'ombre.

 

Mais elle n’est pas la seule à avoir des secrets. Klaus, par exemple, est de nationalité russe. Est-il un espion communiste? Le tourbillon des évènements historiques (la guerre) et le drame amoureux a commencé.

 

Il est à noter que le manga est en deux temps : d'abord centré sur les 3 protagonistes (Julius, Isaac et Klaus) au sein de l'Ecole de musique (assassinat, amour...) puis au sein des événements de la Révolution russe (1905). Et à chaque tome, il y a des morts...

 

C'est un magnifique manga, peut-être un peu lent à démarrer avec une Julius toujours prête à se battre, mais qui enchaîne les sentiments avec pudeur et beaucoup de tristesse. Son histoire d'amour avec Klaus est en résonnance avec celle d'Oscar et d'André : c'est quand ils se trouvent qu'ils se perdent. Isaac s'étiolle d'amour pour Julius et faillit même en perdre son talent pour la musique... jusqu'au dénouement final (dramatique).

 

Voici le 1er tome de la Fenêtre d'Orphée traduit en français.

 

 

.Retrouvez des analyses du manga :

 

 

 

 

  • un thème difficile qu'est Le viol traité par R. Ikeda (et qui est présent dans la 2e partie du manga)

 

  • une analyse sur la mort particulière par la disparition dans l'eau de ceux qui ne renonceront jamais à leur amour (Klaus/Alexei et Jacob  par exemple) "La mort par l'eau"
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar