Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Le nigaud et l'amant malmené...

De son nom complet Marc Antoine Nicolas de La Motte (Bar-sur-Aube, 1754 à Paris, 1831). Il épouse Jeanne de Valois-Saint-Rémy le 6 juin 1780, il est alors gendarme du roi à Lunéville. Il joue un rôle actif dans l'affaire du Collier de la Reine, en négociant entre autre une partie des diamants à Londres. Il est condamné aux galères lors du procès.
 

Amoureux passionné qui rappelle José dans Carmen de Mérimée, il se damne pour sa bien-aimée qui finalement fut trop fière et égoïste pour s'en apercevoir à temps. Il est l'homme qui aura eu tous les mauvais rôles dans Lady Oscar : celui de faible, de lâche, de déserteur, d'assassin (pour peu il tuait Oscar)... Mais il reste un homme amoureux donc bien souvent excusé.

 

 

Similitudes

  • Son mariage avec Jeanne de la Motte
  • Le soutien qui lui a apporter
  • Sa soumission très probable à sa femme
     

Différences

Et non, il n'a pas l'honneur d'avoir une belle mort romanesque, tué de la main de sa bien aimée, dans l'explosion de l'église qui suit, explosion dû à Jeanne.
Et non il n'était pas soldat aux Gardes Royales non plus.

Actualités

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne reonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne des 50 premières pages en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

Traduction de SAKURA Kyo, une histoire familiale compliquée basée sur des secrets de famille...

 

Traduction de "Courage", une histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée dans la section qui porte ce nom.

Une histoire d'amour maudite sur  sur 4 générations...

 

Traduction de "Début de printemps" ainsi que de "Lilou à Canterbury", unes des 1ères oeuvres d'IKEDA (section Autres)

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar