Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

LA GENESE De la fenetre d'orphee

https://www.wikizero.com/en/The_Window_of_Orpheus

 

Ce qui suit est la traduction de l'article en anglais réalisé sur ce site, qui est complet, interressant et bien formulé.

 

La fenêtre d'Orphée (オ ル フ ェ ウ ス の 窓), également connue sous le nom d'Orpheus no Mado ou Das Fenster von Orpheus, est une série de mangas shōjo japonais écrite et illustrée par Riyoko Ikeda. C'est une romance historique qui été partiellement adaptée dans Takarazuka Revue musical dans le titre The Window of Orpheus - Story of Isaak.

 

 

Mais toute l'histoire n'a pas été adaptée en musique. La série de mangas a été publiée par Shueisha, d'abord dans l'hebdomadaire Margaret de 1975 à 1976, puis dans le mensuel Seventeen de 1977 à 1981. 

 

L'histoire se déroule en Allemagne [Julius - Klaus - Isaac], en Autriche [Isaac] et en Russie [Klaus-Julius] avec pour toile de fond les histoires de la Première Guerre mondiale et de la Révolution russe.

 

Thème


Riyoko Ikeda a publié sa première longue histoire La Rose de Versailles en 1973. L'histoire avait deux thèmes principaux. L'une est la vie de Marie Antoinette, la reine de France. Et l'autre, c'est l'amour et la vie d'Oscar François de Jarjayes. Ces deux thèmes étaient en résonance, et la Rose de Versailles a obtenu une grande popularité et un grand succès.

 

D'un autre côté, La Fenêtre d'Orphée a les trois thèmes. L'un est la vie et l'amour d'un autre Oscar François, c'est-à-dire Julius von Ahrensmeyer [AHRENSMEYER est la bonne traduction, mais en espagnol et en Europe en général, c'est ALENSMEIER qui est retenu].

La seconde est l'histoire de la musique et de la vie d'un musicien (Isaac) qu'Ikeda souhaitait vraiment décrire.

Et le troisième est le roman historique de la Révolution russe.

 

Ikeda a écrit la Révolution française dans la Rose de Versailles, mais elle ne l'a pas satisfaite. Elle voulait décrire le drame humain plus profond dans le contexte d'une autre révolution.

 

Origine et évolution


Riyoko Ikeda avait appris le piano dès son plus jeune âge. Elle avait adoré la musique et souhaitait devenir musicienne professionnelle. Mais elle s'est rendu compte qu'elle n'avait pas de talent. Elle a abandonné, mais la passion pour la musique a clairement existé tout au long de sa vie. 

 

En octobre 1973, après avoir terminé la longue histoire La Rose de Versailles, elle a voyagé en Europe avec ses amis artistes manga Toshie Kihara et Yōko Tadatsu (JA) pendant environ un mois ou un mois et demi. Ils ont atteint et sont restés dans une vieille ville de Ratisbonne par hasard. Là, Ikeda a été inspirée et a imaginé les histoires de la musique et de la romance qu'elle ne pouvait pas pleinement exprimer dans La Rose de Versailles.

 

Il y avait deux obstacles à l'écriture de la première longue histoire La Rose de Verailles. L'un était les rédacteurs en chef de Margaret qui lui ont demandé et l'ont forcée à faire d'Oscar un protagoniste féminin fort et très fier. La véritable protagoniste, la vraie "Rose" était cependant Marie Antoinette. Et l'autre était le fait que les lecteurs de Margaret étaient des jeunes filles adolescentes. Ce qu'Ikeda souhaitait représenter était l'amour et la vie humaine adulte, mais les médias Margaret ne le permettaient pas.

 

Julius est apparemment un aspect féminin et sensible d'Oscar François. Ikeda ne voulait pas affaiblir les thèmes de ses mangas. Elle a calmement jugé que Margaret n'était pas un média approprié où elle exprimait et réalisait ses vrais thèmes. Elle a changé de média et a quitté Margaret. Ikeda a fermement décidé qu'elle ne transigerait jamais dans sa création de l'œuvre. Sa décision a donné naissance à l'histoire La Fenêtre d'Orphée.

 

Récit

 

L'histoire se compose de quatre parties réparties sur une période de 30 ans, de 1893 à 1924. Chaque partie couvre mutuellement le temps. À travers cette histoire en quatre parties, il y a trois personnages principaux: Julius von Ahrensmeyer, une fille de la maison aristocratique Ahrensmeyer de la province de Bavière (Allemagne), Aleksei Mihailov (alias Klaus Sommerschmitt), un fils de la maison aristocratique en tant que Marquis de l'Empire russe, et Isaac Gotthelf Weisheit, un pianiste de génie né parmi le peuple.

 

Prologue

 

À l'automne 1903, un garçon vient à l'école de musique de Saint-Sébastien en tant qu'étudiant boursier en musique. Son nom est Isaac. Entendant une certaine légende, il monte à la Tour et se tient devant la vieille fenêtre avec curiosité [La Fenêtre d'Orphée]. Il regarde par la fenêtre et voit une personne qui marche. Cela ressemble à une fille en un coup d'œil, mais cette personne est un autre étudiant en musique, appelé Julius.

Le lendemain, Julius entend la légende d'Isaac. Saint-Sébastien est une école de garçons, mais Julius est une fille habillée en garçon bien qu'elle n'en soit pas un. En repensant à la légende, Julius lève ses yeux et regarde cette fenêtre. Il y a une personne assise sur le bord de la Fenêtre qui voit Julius. Il s'agit de Klaus, un élève de niveau supérieur. Ici, trois personnes, Isaac, Julius et Klaus (Aleksei) sont réunies à travers la légende. La fenêtre est appelée la fenêtre d'Orphée.

 

La légende

 

Une légende circule depuis environ 400 ans dans l'école catholique Saint Sébastien. Il se dit que si un homme se tient devant la fenêtre d'Orphée, et s'il voit une figure de femme à travers cette fenêtre, il tombera amoureux d'elle a tout jamais. Mais cela ne lui causera que de la souffrance car l'amour finira comme le mythe grec tragique d'Orphée et d'Eurydice.

 

Partie 1 - Le secret de la maison Ahrensmeyer

 

La première partie se déroule à Ratisbonne, une ville de Bavière, en Allemagne, de 1903 à 1905.

Julius est une fille et sa mère, Renate, était lamaîtresse du père aristocratique Ahrensmeyer. Renate a été abandonnée par lui quand elle a eu Julius. Pour se venger des Ahrensmeyers, Renate a donné à sa fille un prénom masculin Julius et l'a élevée comme un garçon. Cela conditionne aussi la récupération de l'héritage.

 

 

Après la mort de la femme officielle d'Ahrensmeiyer, Julius et sa mère sont acceptés par la maison Ahrensmeyer, puisqu'il n'y a pas d'autres enfants mâles qu'elle. Et Julius devient l'héritier des Ahrensmeyer. Julius a appris le piano dès ses débuts, et elle entre à l'école de Saint-Sébastien en tant que garçon déguisé, quand elle a 15 ans.

Julius passe sa vie scolaire avec des amis Isaac, Klaus et d'autres étudiants (David Rase, et Maurice Kippenberg notamment). Mais la légende de la Fenêtre jette une ombre dans son esprit car, en tant que fille, elle commence à ressentir une sorte d'amour pour Klaus, un étudiant mystérieux.

 

Il y a des conflits entre riches et pauvres, nobles et communs. L'Ahrensmeyers est l'ancienne maison aristocratique. La nouvelle maison marchande Kippenberg est une famille riche. L'Ahrensmeyers est en déclin. De plus, les événements étranges et terribles se succèdent dans les Ahrensmeyers comme s'il y a avait un secret notamment des relations entre l'Empire allemand et l'Empire russe.
 

Partie 2 - Le parcours d'Isaac en tant que pianiste 

 

Le secret des Ahrensmeyers semble avoir été dévoilé [le père de Julius a trahi l'Allemagne et a procédé à une fraude financière en cachant de l'argent sur un compte bancaire pour le Tsar de Russie. Proche d'être découvert, il fait accuser et massacrer une famille aristocratique dont l'enfant, Ernest Von BERINGER plus connu sous le nom du Professeur WIRKLICH, survivra et se venge].

 

Dans le même temps, Klaus, le vrai nom Aleksei Mihailov, disparaît soudainement : il retourne dans son pays natal, la Russie. Julius, maintenant amoureuse de Klaus, le suit et se rend en Russie. Isaac reste seul à Ratisbonne. Mais il est invité à l'Académie de musique de Vienne et il en devient l'élève. Ainsi commence la partie 2.

 

La deuxième partie se déroule à Vienne, la capitale de l'Autriche, de 1907 à 1920. Le protagoniste de cette partie est Isaac Weisheit. 

Dans un environnement béni, le talent d'Isaac s'épanouit largement. Il se trouve qu'il connaît un mystérieux étudiant Reinhard. Isaac entend la musique étrange que Reinhard joue. Reinhard a composé cette musique quand il a était connu pour être un enfant prodige (sous les traits d'une fille). Il semble impossible de jouer cette musique au piano. En fait, Reinhard lui-même s'est endommagé les doigts. Mais Isaac défie cette musique [Ikeda créra un gaiden autour de l'histoire de Reinhart et de son amour maudit dans "Promesse brisée"]. 

 

Isaac fait ses débuts en tant que nouveau pianiste au talent exceptionnel. Reinhard donne des conseils et des avertissements. Apprenant de Reinhard et de Wilhelm Backhaus, Isaac ouvre une nouvelle frontière dans l'art musical. Isaac joue sur scène avec une violoniste russe Anastasia. Mais Anastasia est membre du groupe révolutionnaire russe. Elle transmet à Isaac un message d'Aleksei (Klaus). Isaac épouse Roberta qui était autrefois une connaissance de Ratisbonne, une pauvre fille travaillant dans une taverne, aujourd'hui prostituée.

Isaac revient de la Première Guerre mondiale, mais ses doigts ont des problèmes et il ne peut plus jouer du piano. Isaac revient à Ratisbonne avec son fils Jubel (Roberta est morte). Et en marchant le long de la vieille rue, Isaak rencontre une belle femme... Julius qui a perdu mémoire et raison.
 

Partie 3 - La révolution russe, le destin d'Aleksei

 

La troisième partie se déroule principalement à Saint Petersbourg et à Moscou en Russie, de 1893 à 1917.

 

L'histoire commence environ 10 ans avant que les trois personnes, Isaac, Julius et Klaus (Aleksei) se rencontrent à Ratisbonne, en Allemagne, en 1903.

 

 

 

Au printemps de 1893, Aleksei est accepté dans la maison du marquis Mihailov après la mort de sa mère. Il rencontre son frère aîné Dimitri qui est un révolutionnaire secret, mais aussi célèbre comme violoniste de génie. Aleksei apprend l'esprit de l'homme courageux et la passion pour la musique de Dimitri. Mais le marquis Dimitri Mihailov est abattu par trahison.

 

Aleksei et Alraune, la fiancée de Dimitri, ont fui la Russie. Mais après plusieurs années de vie scolaire joyeuse, sa patrie et ses camarades rappellent Aleksei en Russie en 1905. À la gare deSaint Petersbourg, il voit Julius qui le suit, mais il ose la quitter. Julius est à la recherche d'Aleksei dans le vaste monde blanc (la Russie), et elle se trouve être impliquée dans une émeute et elle est blessée par balle. Quand elle se réveille, elle est dans le magnifique manoir du marquis Yusupov. Elle est capturée par lui et elle est amnésique.

 

Aleksei et ses camarades révolutionnaires travaillent pour la nouvelle Russie. Ils fondent le Soviet (le Comité), mais les révolutionnaires sont divisés en mencheviks et bolcheviks. D'un autre côté, le marquis Yusupov se rend compte que Raspoutine est l'ennemi de la Russie et de la maison royale. Yusupov rencontre Aleksei, mais il ne le tue ni ne l'arrête car Aleksei aide la vie de son jeune frère. Aleksei est capturé par un autre piège et envoyé dans une prison infernale en Sibérie d'où il s'échappe. 

 

Anastasia a été arrêtée à Vienne et envoyée en Russie. Elle est condamnée à être envoyée en Sibérie. Les révolutionnaires bolcheviks tentent de la sauver. Mais leur plan rate à cause de la trahison d'Antonina. Dans la confusion, Julius retrouve Aleksei vivant. Cependant, Julius est amnésique. Elle connaît Aleksei, mais elle ne se souvient pas de tout. L'Empire russe est un creuset de complots et de luttes de pouvoir. Le marquis Yusupov décide d'assassiner Raspoutine pour protéger l'empereur Nicolas II. En parallèle, Julius est enceinte d'Aleksei. Maintenant, Aleksei et Yusupov font face aux destins.

 

Dans l'eau froide de la Neva, Aleksei se souvient de la fenêtre d'Orphée. Son corps est touché par de nombreuses balles. Dans une dernière conscience, il voit Julius ... Et le marquis Yusupov ferme les yeux et voit l'image de Julius (il se suicide). Il tient un pistolet et se dit: j'ai fait deux erreurs dans ma vie, mais je ne regrette jamais. Vera Yusupova (la soeur du marquis Leonid Yusupov) quitte la Russie avec Julius. Vera tient sa promesse avec son frère Leonid. Ils partent pour Ratisbonne.

 

Kerenski s'empare du pouvoir mais il s'échappe rapidement du Palais d'hiver et les bolcheviks gagnent. Ainsi, Vladimir Lénine déclare sa victoire de la Révolution en novembre 1917.

Partie 4 - Ratisbonne, adieu Julius

 

En 1920, Julius se dirige vers la tour de la Fenêtre Orphée à Ratisbonne. Il y a un inconnu. C'est Isaac. Il regarde Julius, amnésique. Et la partie 4 commence ici.

 

La scène principale de la partie 4 est à nouveau Ratisbonne.

 

Maria Barbara a essayé de guérir l'amnésie et la mélancolie de Julius. Mais Julius ne se souvient de rien. Isaac travaille dans la taverne du centre-ville.

 

 

Isaac et David essaient d'aider Maria. Julius elle-même veut retrouver ses souvenirs. Mais divers essais échouent tous. Un matin, ils ont lu l'article de journal qui dit qu'une certaine femme non identifiée insiste sur le fait qu'elle est une princesse royale de Russie, la plus jeune fille, Anastasia. Julius se rend à Berlin pour rencontrer une femme pour savoir ce qu'elle a oublié.

 

Épilogue


À Berlin, il n'y a pas cette femme. Mais Julius comprend que le secret de sa maison est lié à la grande fortune que l'empereur russe a déposée en secret dans la banque impériale allemande. Julius connaît la vérité. Et c'est sa fin.
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar