Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

La moralité au siècle des Lumières

.

 

Synthèse


 

Oscar qui souhaite être la femme officielle d'André (dans le manga) et non vivre comme amant/maîtresse reste une exception parmi la noblesse de son époque.

Les moeurs se relâchent, et prendre un amant c'est prendre du bon temps et de l'avance sur l'échiquier.

Marie-Antoinette, une fois ses enfants élevées s'est rapprochée fortement de Fersen. Personne ne sait s'ils furent amants ou non, mais les suédois eux en sont persuadés (dû à leurs correspondances, dont la plus grande partie se trouve en Suède) ! Durant la Terreur, le Comte de Provence, frère du Roi Louis XVI essaiera même de faire reconnaître devant le Tribunal la bâtardise de Louis XVII, arguant que son père ne fut pas le Roi mais Fersen.

La moralité n'avait plus de contenu réel chez la noblesse de la fin du 18e siècle ; alors qu'elle se rigidifiait chez la Bourgeoisie.

Actualités

Traduction des six nouvelles d'AYAKO à retrouver dans la section du même nom + le 1er tome de l'Anneau des Nibelungen.

 

Ajout d'une réflexion sur "Le symbole de mort par la disparition dans l'eau" dans la section Thèmes : quand les personnages ne renonceront jamais à leur amour impossible, aussi bien de leur vivant, que dans leur mort.

 

Introduction à une nouvelle histoire dérivée de la Fenêtre d'Orphée à découvrir dans la section dédiée et ce, toujours grâce à Bishoujo Love.

 

Mise en ligne de la première histoire en VO de La Grenade Bleue, un manga de Riyoko IKEDA.

 

La phrase...

"Si nous sommes condamnés à souffrir, nous n'en aimerons pas moins intensément !

Et ce, jusqu'à la folie s'il le faut !!"

- David (dernier tome de la Fenêtre d'Orphée)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar