Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Le Célibat : les 3 Tantes, Fersen, Girodelle

 
 
Dans Lady Oscar, il n'y a personne créé par Riyoko Ikeda qui est un(e) pur(e) célibataire : Oscar/André, Fersen/Marie-Antoinette, Rosalie/Bernard Châtelet, Jeanne/Nicolas de la Motte...
 
 
 
Cela s'explique d'une part parce que Riyoko, étant japonaise, c'est culturellement impensable. D'autre part, Lady Oscar étant basé sur l'Histoire de France, au 18e siècle on se mariait ! Même les Précieuses (femmes de la noblesse prônant l'indépendance et la galanterie raffinée) avaient perdues de leur influence et n'existaient quasiment plus.
 
Cependant, on se mariait à condition d'avoir de l'argent. Sinon au finissait au couvent pour les filles, au monastère ou dans les petites armes pour les garçons, et si vraiment on n'avait pas d'argent (entrer dans les ordres étant payant), on finissait sa vie au sein de la famille (à condition de travailler et de ramener de l'argent à la maison), ou dans la rue (vie galante ou prostitution).
 
Pourtant on peut identifier 3 personnages célibataires (on peut supposer que Grand-Mère a été mariée puisqu'elle a un petit fils), : les Tantes ! les 3 soeurs du Roi.
Dans Lady Oscar, elles sont mesquines, peu futées, un peu en dehors du temps et vieilles filles : elles offrent une belle caricature du célibat.
 
Fersen ne peut entrer dans ce schéma, car bien qu'effectivement célibataire, Riyoko fait référence à son mariage (qui ne se fera pas), et il est excusé car il est inscrit dans un schéma amoureux avec Marie-Antoinette. On pourrait dire qu'il est juridiquement célibataire mais marié de coeur. Dans l'Histoire, on dit qu'il n'aurait épousé personne à cause du souvenir de Marie-Antoinette.
 
Quant à Girodelle, il est célibataire, mais désireux de se marier, donc "normal". On peut supposer qu'il se mariera plus tard s'il ne sait pas fait trancher la tête lors de la Révolution puis de la Terreur.
 
Seule la mère de Jeanne de Valois était une célibataire-maîtresse avec le résultat que l'on connait. Ce n'est pas joyeux...
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar