Le monde de Lady Oscar
Le monde de Lady Oscar

Oscar s'est-elle suicidée ?

Il y a eu, sur la page Facebook « Riyoko Ikeda Fansub México (La Rosa de Versalles) » un débat passionnant sur un doute existentiel, comme le dit son autrice (Violeta del Carmen), à savoir : Oscar est-elle mort par suicide ou s’est-elle fait tuée ?

 

Et elle développe sa pensée : après la mort d’André, Oscar dit qu’elle veut mourir et que si André a beaucoup souffert, elle n’en souffrira pas moins. De plus, si on prend en compte le fait qu‘elle ait une formation militaire, elle savait qu’elle ne devait pas s’exposer, elle et ses troupes, aussi facilement devant la Bastille. Enfin, Alain va dans le même sens dans Eroica en disant qu’un bon commandant ne doit pas s’exposer ni mourir n’importe comment car cela impacterait les soldats, et en disant cela il pense avec reproche au comportement d’Oscar.

 

Là où l’on pourrait couper court en disant « les deux mon capitaine : suicide et assassinat, les deux se superposant», l’échange a pu dépasser cette réponse toute faite et il a été riche en réflexions.

 

 

 

L’hypothèse du suicide

 

 

 

 

Oscar se savait condamnée par la maladie (tuberculose) et elle venait de perdre l’être qu’elle aimait le plus au monde, André. Elle s’est donc exposée volontairement à la fois pour être utile à la Révolution française en faisant tomber la Bastille et à la fois pour mourir tout simplement. D’ailleurs, Karla Pacheco rappelle qu’Oscar, après la mort d’André et avant la prise de la bastille, est allée au devant des armées en criant qu’ils lui tirent dessus (manga)

 

 

 

L’hypothèse du martyr

 

 

 

 

Oscar se savait condamnée par la maladie mais elle s’est sacrifiée pour les idées Révolutionnaires, lançant un exemple pour les autres. Alex Wheler le transcrit ainsi « je suppose que sa mort servira d’inspiration ». En effet, elle s’est exposée pour concentrer les tirs des soldats de la Bastille, protégeant ainsi les Gardes françaises qui ont eu le temps de préparer les canons puis de viser juste.

 

 

 

L’hypothèse booléenne

 

 

 

 

Beaucoup moins glorieuse, Oscar choisit une mort en martyr plutôt qu’une mort honteuse par la maladie.  Diana Carolina Ladino Montano le dit ainsi (bien qu’elle pense à l’hypothèse du martyr uniquement) : se sachant gravement malade et sans guérison possible, Oscar a préféré mourir comme une martyr plutôt qu’honteusement recroquevillée et agonisante dans un lit.

 

 

L’hypothèse du symbole de la chute de la Monarchie

 

 

 

 

La mort d’Oscar, issue de la vieille noblesse française penchant petit à petit vers les idées révolutionnaires est un symbole de la chute de la Monarchie à venir. Même en essayant de se réformer (entre le 14 juillet et la période de la Terreur), la Monarchie échoue et meurt.

 

 

 

L’hypothèse de l’amour inconditionnel

 

 

 

C’est tout simplement l’issue nécessaire bien que dramatique à un amour grandiose mais tragique : Oscar ne peut pas aller sans André. C’est d’ailleurs le ressort des romans romantiques (au sens littéraire avec Stendhal, Mérimée…)

 

 

 

L’hypothèse psychologique

 

 

 

 

Oscar a eu un choc psychologique qui lui fait perdre pied dans la réalité (un deuil post-traumatique qui ne se fait pas). André meurt devant elle alors qu’elle est impuissante associé au fait qu’on est dans une période de pré-guerre civil avec des actes révolutionnaires violents. André est mort pour les droits et liberté du Tiers Etat et Oscar,, comme lui mais en symbiose, meurt comme lui sur ce motif. D’ailleurs, dans la Fenêtre d’Orphée, Julius va perdre la raison à la mort d’Alexei et de son enfant. C’est une réalité trop violente que l’esprit rejette par la folie et la dissociation.  Enfin, sa mort parallèle à celle d’André peut aussi être le summum de l’amour de deux êtres (à l’inverse de la mort par l’eau dans l’œuvre d’Ikeda qui signifie un amour non partagé). Oscar ne s’est pas suicidée, ni s’est fait tué ni a cherché à être une martyr : c’est sa réponse à un trauma psychique qui lui permet de rester avec André et de passer outre sa mort.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le monde de Lady Oscar